Accueil » Livres blancs constituants » Livre blanc constituant 7.0 » Taxe Ali Baba – Le coût à payer pour empêcher le sacrifice de la jeunesse

Taxe Ali Baba – Le coût à payer pour empêcher le sacrifice de la jeunesse

LBC07 Taxe Ali Baba

III.- Le coût à payer pour empêcher le sacrifice de la jeunesse

Le moment est venu de calculer le coût direct pour la société du salaire étudiant et du RSA 18-25 ans. Nous utilisons la notion de « salaire direct » car le coût de ces deux mesures ne peut pas se limiter à ce qui apparaît « directement », autrement dit 32 milliards d’euros pour le salaire étudiant et 4,2 milliards pour le RSA jeune. Car ces sommes d’argent masquent le coût réel dans le sens où elles n’intègrent pas les économies réalisées, les recettes et les « externalités » positives de toutes sortes qui résulteront de la mise en œuvre de cette politique.

En matière d’économies, on peut citer celles sur les bourses étudiantes. Concernant les recettes, il s’agit essentiellement des cotisations sociales liées au salaire étudiant qui viendront alimenter le budget de la Sécurité sociale et les autres régimes sociaux. Quant aux externalités positives, on peut évoquer les effets macro-économiques de l’injection de ce pouvoir d’achat additionnel : augmentation de la consommation alimentaire et des autres dépenses habituelles de la vie étudiante : cafés, restaurants, transports, théâtres, cinémas, expositions… On peut également considérer que des éléments difficilement quantifiables, très positifs, se manifesteront : soulagement des familles pauvres n’ayant plus à charge leurs enfants étudiants ; amélioration des relations parents-enfants étudiants ; élimination des « petits jobs » qui obligeront les employeurs à réévaluer ces emplois à la hausse… On peut même estimer que la violence et la délinquance baisseront.

Concernant le RSA jeune, pas d’économies clairement identifiées puisque ces jeunes n’ont jusqu’à présent droit à rien. En revanche, des études devraient être menées pour évaluer les bénéfices de la mesure pour ces jeunes et toute la société.

Calcul du coût du salaire étudiant

Pour l’année universitaire 2019-2020, il y avait 1 675 100 étudiants en France selon le ministère de l’Éducation nationale. Le Smic avec les cotisations sociales étant de 1 583€ par mois, le coût annuel pour un étudiant est de 19 000€. Le coût total du financement du salaire étudiant est donc de 19 000 x 1 675 100 = 32 milliards d’euros.

Calcul du coût du RSA pour les 18-25 ans

Selon l’Insee, il y avait 619 000 jeunes de moins de 24 ans sans emploi fin 2020. Le RSA étant de 564€ par mois, soit 6 768€ annuel par personne, le coût total du financement est de 6 768 x 619 000 = 4,2 milliards d’euros.

Le coût combiné de ces deux mesures est donc 32 + 4,2 milliards d’euros, soit 36,2 milliards. La taxe Ali Baba doit donc se fixer pour objectif de rapporter au moins 36 milliards d’euros la première année.

Où les trouver ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *