Accueil » Force propulsives

Force propulsives

Partagez cette publication

« Forces propulsives » : de quoi parle-t-on ?

Les abstentionnistes, les votes blancs et les votes nuls, sont le premier « parti » de France. Au premier tour de l’élection présidentielle de 2017, celle où les Français sont censés voter pour leurs idées et décider de l’avenir du pays, le total des abstentions, votes blancs et nuls, a atteint plus de 11,5 millions de citoyens (25,02 % des inscrits). Si Monsieur Macron arrive en tête des candidats, il est loin derrière les abstentionnistes, votes blancs et nuls, n’obtenant que 8,6 millions de voix (18,19 % des inscrits). Au second tour, le total des abstentions, votes blancs et nuls atteint le record historique de 34,03 %, soit plus de 16,1 millions de citoyens. Monsieur Macron ne l’emporte qu’avec 20,7 millions de voix, mais c’est grâce à Madame Le Pen qui a fait figure d’épouvantail, conformément à sa vocation.

Forces propulsivesLes élections législatives et qui ont suivi quelques semaines plus tard, ont elles aussi battu tous les records. Au premier tour, le total des abstentions, des blancs et des nuls fait 52,38 % des inscrits, soit 24,9 millions de citoyens. Avec ses 20,7 millions obtenus au second tour de la présidentielle, Monsieur Macron est largement battu. C’est au second tour de ces législatives que les résultats sont les plus spectaculaires, avec 61,57 % d’abstentions, de blancs et de nuls, soit 29,1 millions d’électeurs. Monsieur Macron est écrasé. 

Pourtant, imperturbablement, le locataire de l’Elysée explique qu’il applique son programme puisqu’il a été élu. L’erreur d’analyse – volontaire – est flagrante. Monsieur Macron n’a pas été élu pour appliquer son programme, il a été élu par presque toute la gauche et presque toute la droite pour faire barrage à Madame Le Pen. Le soutien à son programme ne représente que les voix obtenues au premier tour, soit 18,19 % des inscrits. Dans de telles circonstances, un chef de l’État conscient de ses responsabilités aurait élaboré un programme correspondant à un certain équilibre entre son propre programme et ceux des différents partis les plus influents qui ont appelé à voter pour lui au second tour. 

Les abstentionnistes, blancs et nuls sont les plus nombreux, mais aussi les plus lucides politiquement. Quant aux Gilets jaunes, qui comptent dans leur rang une grande proportion d’abstentionnistes, de blancs et de nuls, ils sont les plus nombreux en propre mais aussi par le soutien de la population, également les plus lucides, mais surtout les plus déterminés. Si tous prennent conscience de leur force, ils peuvent devenir l’alternative au système actuel que des millions de citoyens attendent. Ils peuvent devenir la nouvelle force propulsive d’avenir. 

Par « force propulsive », il faut entendre un vaste groupe, déterminé, organisé, actif, qui partage une même analyse de la situation et des propositions pour résoudre les principales questions stratégiques. Cette force se fixe clairement pour objectif la prise du pouvoir pour réaliser son ambition.

Retrouvez plus d’informations sur quelques forces propulsives avec les Gilets jaunes et les invisibles sur notre site.


Partagez cette publication