Accueil » Actualité » Communique de presse taxe ALi Baba

Communique de presse taxe ALi Baba

Communiqué de presse – le 20 avril 2021

Une taxe « Ali Baba » pour sauver la jeunesse.

 

Une taxe sur le patrimoine des 40 milliardaires pour éviter le sacrifice de la jeunesse en temps de COVID

La Dynamique appelle tous les citoyens à exiger du président de la République qu’il organise un référendum sur la taxe Ali Baba en faveur des jeunes.

Une partie de la jeunesse est sacrifiée. L’égalité des citoyens est bafouée. La crise sanitaire et ses conséquences, notamment économiques, a amplifié la précarité, la pauvreté et le désarroi de très nombreux jeunes, qu’ils soient privés d’emploi, travailleurs ou étudiants. Les suicides et tentatives de suicides qui les frappent et se multiplient en sont une manifestation dramatique. Quant aux files d’attentes interminables devant les banques alimentaires, elles font penser aux « soupes populaires » de la Grande dépression des années 30. Cette situation est insupportable et indigne.

Une solution au besoin d’une réaction urgente : la taxe Ali Baba sur le patrimoine des 40 milliardaires français

Selon l’ONG britannique Oxfam, entre mars et décembre 2020, en France, les milliardaires tricolores ont augmenté leur patrimoine de 175 milliards d’euros (deux fois le budget de l’hôpital public…).

Le moment est donc venu de réduire ces inégalités inacceptables et de mettre à contribution les hyper-riches qui ont profité de la crise. C’est pourquoi une taxe Ali Baba est proposée pour permettre un premier prélèvement de 36 milliards d’euros par an sur le patrimoine mondial des milliardaires français. C’est le coût du financement annuel du revenu de solidarité active (RSA) pour les jeunes privés d’emploi de 18 à 25 ans d’un salaire équivalent au Smic pour tous les étudiants. Étudier est un véritable travail créateur de richesses pour la société toute entière !

La nouveauté de cette taxe Ali Baba est double sur le plan fiscal.

 Elle introduit dans la fiscalité française le principe de la régression des très grandes fortunes et leur plafonnement à 1 milliard d’euros. Il faut s’attaquer à l’un des plus grands tabous sur lequel repose la puissance de la classe dominante : son patrimoine et pas seulement ses revenus.

 Seconde innovation majeure : l’impôt sur la nationalité (également appelé impôt universel). Il consiste à soumettre les milliardaires de nationalité française à un impôt, même s’ils résident à l’étranger. Les évadés fiscaux n’ont qu’à bien se tenir !

 Contribution à la démocratie : on limite la concentration des richesses et donc du pouvoir, par exemple dans les grands médias pour refléter une plus grande diversité des débats.

 Contribution à l’environnement : les milliardaires sont propriétaires des très grandes entreprises qui sont les principaux pollueurs de la planète.

Passez à l’action et signez la pétition en ligne ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *